Le devoir de vigilance des entreprises transnationales

 

Ce dossier de la revue Droit et Société (n° 106, 2020/3), coordonné par Pauline Barraud de Lagerie (Irisso, Université Paris-Dauphine-PSL) et Luca d’Ambrosio (avocat et chercheur associé à l’IREDIES, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), analyse la loi française de 2017 sur le devoir de vigilance des entreprises transnationales dans une perpective pluridisciplinaire. Droit, sciences de gestion, science politique et sociologie sont convoqués pour éclairer les origines, les fondements, le contenu, la portée et la mise en oeuvre de cette loi originale. 

Dans ce dossier, les sociologues Pauline Barraud de Lagerie, Élodie Béthoux et Élise Penalva Icher, contributrices du projet ProVirCap, proposent, en collaboration avec Arnaud Mias, une analyse de la mise en oeuvre des premiers de plans de vigilance adoptés par les entreprises transnationales. L’article s’appuie sur une étude quantitative et qualitative menée pour le département recherche du Bureau International du Travail (BIT), à Genève. L’enquête a été menée auprès de « professionnel·les de la RSE » dans onze groupes français.

Retrouvez le rapport original et sa synthèse sur le site du BIT.  

Sommaire du dossier Droit et société, n° 106, 2020/3 

Page 623 à 631 – Présentation du dossier – L. d’Ambrosio et P. Barraud de Lagerie
Page 633 à 647 – L. d’Ambrosio
Page 649 à 665 – G. Delalieux
Page 667 à 682 – A. Hatchuel et B. Segrestin
Page 683 à 698 – T. Sachs et J. Tricot
Page 699 à 714 – P. Barraud de Lagerie, É. Béthoux, A. Mias, É. Penalva-Icher

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search